Pour une épistémologie du littéraire I – Descriptif

Séminaire de Méthodologie, sur deux ans (2010-2011, 2011-2012)
Annick Louis
EHESS

sur l’année, tous les quinze jours

L’objectif du séminaire est d’examiner les conditions de possibilité d’une épistémologie qui prenne pour base la réflexion littéraire. Depuis la deuxième moitié du XXe siècle, l’épistémologie et la philosophie des sciences connurent un essor qui marqua aussi les sciences humaines et sociales ; un certain nombre de disciplines – comme la philosophie, l’anthropologie, la sociologie – développèrent alors une réflexion systématique sur les enjeux épistémologiques qui leur étaient spécifiques, y compris en interrogeant la notion même de discipline. En revanche, les théoriciens de la littérature se concentrèrent essentiellement sur les enjeux internes à leur champ d’études. Or, depuis au moins une décennie, l’évolution de l’objet littérature, les transformations radicales de son statut dans la société, l’éclatement et la multiplication des approches critiques, ont mis à l’épreuve la logique de la discipline, allant jusqu’à mettre en question les principes sur lesquels elle repose et ses réalisations institutionnelles.

Certes, il est impossible de savoir quel avenir est réservé à la discipline, si la littérature conservera sa constitution disciplinaire, préservant son unité et son autonomie. Nous partons du principe qu’en envisageant certains des enjeux essentiels de cette discipline à partir d’une perspective épistémologique, il est possible de mieux appréhender son présent et de penser son implantation, présente et future, dans la constellation disciplinaire.

Le séminaire proposera une réflexion systématique des questions qui organisent aujourd’hui les liens entre savoir et discipline littéraire, en partant de l’idée qu’une discipline est une instance qui permet la gestion des savoirs.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *